simo

Introduction Pour éviter le stress de l’entretien d’embauche, il est important d’anticiper les questions qui vous seront posées. Pour vous faciliter la tâche, nous avons regroupé les questions les plus fréquemment posées lors d’un entretien dembauche (ou de stage), avec pour chacune le type de réponse attendu par le recruteur. Sachant qu’il est primordial d’apporter des réponses personnalisées aux questions du recruteur, nous avons préféré indiquer la manière d’orienter vos réponses, plutôt que de vous donner des réponses toutes faites.

Gardez toujours à Hesprit qu’en entretien vos r synthétiques. Parlez-moi de vous fois claires et ors. Sni* to View La question « Parlez-moi de vous » est une variante du fameux « Présentez-vous« . La question du recruteur peut également être plus précise : « Racontez-moi votre parcours« . Avec ce type de question, le recruteur cherche à mieux vous connaître, à vérifier que vous savez vous exprimer, mais également à vous mettre ? l’aise en vous laissant parler en premier. Se présenter lors d’un entretien : comment s’y prendre ?

Pour se présenter lors d’un entretien d’embauche, il est nécessaire de répondre au recruteur de façon structurée. Nous ous suggérons d’adopter le plan suivant . 1 . Présentez votre identité succinctement : indiquez vos prénom, nom, âge et la ville où vous habitez. Cette partie doit rester succincte, car ce n’est pas celle qui intéresse le plus le recruteur. 2. Parlez de votre formation et vos diplômes : citez vos principaux diplômes, et mettez en évidence la spécialité et/ou les cours en rapport avec le stage convoité.

Le recruteur peut être amené ? vous demander de justifier le choix de telle ou telle formation, ce qu’elle vous a apporté, et en quoi elle peut constituer un atout pour le stage concerné. 3. Présentez vos expériences professionnelles : précisez les postes que vous avez exercé lors de vos précédents stages (si vous avez déjà réalisé de nombreux stages, n’évoquez que les expériences majeures), ce que vous en avez retiré, et identifiez quelques réalisations en lien avec l’offre de stage 4. arlez de vos compétences : indiquez 3 ou 4 compétences que vous avez pu développer au cours de vos expériences, et qui peuvent être des atouts pour le stage souhaité. « Parlez-moi de vous » : quelques conseils supplémentaires Comme la question « Parlez-moi de vous » est normalement la remière posée lors d’un entretien, il vaut mieux y répondre sans commettre d’erreur. En effet, la réponse que vous donnerez conditionnera le ton donné à la suite de l’entretien d’embauche. Si le recruteur a une impression positive dès le début, il cherchera à valider son opinion, mais conservera une attitude positive.

Voici donc quelques conseils pour capter l’attention du recruteur et faire bonne impression : Soyez concis dans votre présentation, tout en ayant un rythme dynamique, afin de maintenir l’attention de votre recruteur. Entraînez-vous à vous présenter e 7 OF ythme dynamique, afin de maintenir l’attention de votre recruteur. Entrainez-vous à vous présenter en 4 minutes environ, mais pas plus. Solgnez votre élocution : avec le stress, il n’est pas rare d’accélérer son débit. Essayez de trouver un rythme ni trop rapide, ni trop lent, tout en prenant soin d’articuler.

S’il faut montrer au recruteur que l’on maîtrise le contenu de son CV, inutile cependant de le réciter par cœur. Il est préférable de sélectionner les points de votre CV les plus en lien avec le poste. Soyez précis lorsque vous parlez de vos expériences : focalisez- ous sur 2 ou 3 expériences en rapport avec le poste, en détaillant pour celles-ci vos missions, vos objectifs atteints, et vos realisations. Essayez d’établir un lien entre votre parcours, vos expériences, et le poste convoité : demandez-vous ce que vous allez apporter ? l’entreprise avec telle ou telle expérience. ?vitez de surjouer (ou de vous sous-estimer) : sachez rester humble lorsque vous parlez de vos expériences ou de votre cursus, tout en exprimant vos choix avec assurance. Pour découvrir d’autres questions de l’entretien d’embauche, retrouvez la liste des questions les plus posées en entretien ’embauche. Quels sont vos centres d’intérêt ? Avec cette question, le recruteur se penche sur la dernière rubrique de votre CV, consacrée aux loisirs et faisant trop souvent office de rubrique « fourre-tout au risque de vous coincer le jour de l’entretien ! Deux règles sont à respecter.

Premièrement, vous devez absolument avoir quel de l’entretien ! Deux règles sont à respecter. Premièrement, vous devez absolument avoir quelque chose à dire. Creusez- vous les méninges. Si vous écoutez de la musique par exemple, mettez en avant le style que vous almez et les concerts auxquels ous assistez. Deuxièmement, vous ne pouvez pas réinventer votre vie. Vos loisirs restent révélateurs de votre personnalité. Le recruteur veut savoir à quelles qualités vous faites appel dans votre quotidien et quel temps vous consacrez à ces activités extra-professionnelles. ? vous donc de présenter vos hobbies sous un angle qui vous sera particulièrement favorable. Sur cette question, vous pouvez facilement gagner des points… comme en perdre. Évitez de vous piéger tout seul. Vous pourrez perdre des points si vous n’êtes pas sur vos gardes. Les recruteurs affirment souvent ue peu importe le type d’activité, le tout étant de pouvoir en parler avec passion. Pourtant… si vous postulez dans une banque, mieux vaut ne pas trop insister sur votre passion pour le rap, la techno ou encore le hard-rock !

Parfais même, mieux vaut jouer du piano que de la guitare, c’est dire si les préjugés sont tenaces ! Par ailleurs, à moins de faire preuve d’une pratique intensive et d’un grand savoir-faire en la matière, quoiqu’on en dise, certaines activités manquent terriblement d’originalité comme : la lecture (chacun a appris à lire le ski (passer une semaine chaque année ? la montagne ne relève pas de l’exploit l), le cinéma (qui déteste se faire une toile ? ), la cuisine (vous n’empois relève pas de l’exploit ! , le cinéma (qui déteste se faire une toile la cuisine (vous n’empoisonnez pas vos amis ? ) ou encore la natation (vous partez en vacances à la mer Pour que ces activités puissent passionner votre interlocuteur, il faut sortir de la norme et les vivre intensément, inutile de parler de vos voyages si c’est pour préciser que vous partez bronzer à Djerba une fois par an, ou de votre engagement dans une association umanitaire si cela consiste avant tout a verser une cotisation ! Pour gagner des points, il faut bien préparer cette question avant l’entretien.

Demandez-vous quelles sont les qualités auxquelles le poste fait appel. S’agit-il d’un emploi d’équipe ou plutôt solitaire ? Est-ce un métier de contacts ? Ce poste nécesslte-t-il des qualités de leaderschip ? , etc. Ensuite, présentez vos activités de manière à répondre à ces questions. Vous pouvez ainsi mettre en valeur des centres d’intérêts qui ont un lien direct avec le poste auquel vous postulez. Il est certain que si vous souhaitez intégrer une ntreprise qui fabrique des articles de sport, même à un poste de direction, il est bien vu d’être sportif.

D’une manière plus générale, les recruteurs considèrent que la pratique d’un sport collectif met en valeur votre esprit d’équipe et si vous participez à des tournois, votre côté combatif ; jouer aux échecs, c’est faire preuve de concentration, etc. D’un autre côté si vous pratiquez le tennis, mais toujours entre copains et de préférence en double, cela démontre aussi un bon es PAGF s OF le tennis, mais toujours entre copains et de préférence en double, ela démontre aussi un bon esprit d’équipe.

Bien sûr, vous pouvez toujours distiller quelques activités qui font appel à des qualités différentes… mais faites très attention, vous ne savez pas qui est en face de vous (les recruteurs ont aussi le droit d’être passionnés de planche à voile ou de philatélie l). Les réponses à éviter Monomaniaque • « C’est une question difficile… je n’ai pas vraiment de centres d’intérêts.. en dehors de mon travail qui me passionne.. Dilettante • « J’aime bien lire des livres… j’aime bien aussi aller au cinéma. ? Des réponses posslbles Si vous n’avez pas beaucoup d’expérience professionnelle, ce sont vos centres d’intérêts qui permettront au recruteur de mieux déceler votre potentiel. Il existe autant de réponses que d’activités : l’essentiel étant toujours de décrire ce que vous faites et d’indiquer ce que cela vous apporte ! Nous vous proposons plusieurs exemples commentés pour souligner l’interprétation qui peut être faite de ce que vous avancez. Activité sportive collective • « Je pratique le base-ball depuis cinq ans.

J’ai réellement découvert et apprécié ce sport à l’occasion dun séjour au Canada. ? mon retour, je me suis renseigné(e) sur les possibilités de le pratiquer en France. Je fais partie d’un club au sein duquel j’exerce également un rôle d’entraîneur. Je suis présent sur le terrain tous les dimanches et je m’occupe aussi de la gestion quotidienne du club. J’aime avant tout prendre des responsabil OF dimanches et je m’occupe aussi de la gestion quotidienne du club. J’aime avant tout prendre des responsabilités et avoir des objectifs à atteindre.

Et puis j’apprécie de vivre en groupe des victoires et des déceptions. » Bravo, en une phrase, vous avez glissé un séjour à l’étranger, ontré que vous avez de la suite dans les idées, que vous êtes capable d’encadrer des personnes, que vous savez vous intégrer dans une équipe et n’hésitez pas à endosser des responsabilités . Activité sportive individuelle • « Je pratique le ski depuis mon plus jeune âge et j’ai un assez bon niveau. Bien sûr, il m’est difficile de partir plus d’une semaine à dix jours par an.

Mais, cette semaine hors du temps me fait du bien. J’apprécie de pouvoir me couper totalement des réalités quotidiennes pour vivre pleinement au rythme de la montagne. Selon les cas, je skie seul(e), au contact es grands espaces, ou bien avec des amis, plus dans un esprit de compétition cette fois. » Malgré une activité peu originale, le recruteur sait que vous êtes capable de prendre du recul et que vous savez également évacuer votre stress lorsque c’est nécessalre. ar ailleurs, vous avez insisté sur le fait que votre activité n’est pas totalement solitaire. Activité artistique • « Je fais partie d’une chorale dans laquelle je suis soprano. Une fois par semaine, pendant trois heures, nous nous retrouvons, avec d’autres chanteurs et chanteuses. Cette activité m’apporte énormément de choses. D’une part, elle permet de me décharger de mon stres m’apporte énormément de choses. D’une part, elle permet de me décharger de mon stress, car je m’exprime à la fois sur le plan de la voix, mais également physiquement.

Ensuite, il est agréable de retrouver un groupe composé de personnalités différentes – car un alto et un soprano ne se ressemblent pas – capables de se comprendre pour chanter à l’unisson. Enfin, pour bien chanter, il faut savoir s’élever vers ce qui est beau, ce qui m’enrichit aussi sur le plan émotionnel. » Vous montrez votre assiduité, un bon équilibre entre vie rofessionnelle et vie extra-professionnelle, votre capacité ? comprendre votre entourage et à tenir compte des différences de chaque indlvidu, et enfin votre sensibilité artistique.

Activité culturelle • « Je suis un(e) très grand(e) lecteur(trice). J’adore me plonger dans la lecture d’un nouveau roman car je sais que je vais passer quelques heures passionnantes. J’essaie de lire les livres qui viennent de sortir car j’aime beaucoup discuter de mes lectures avec mes ami(e)s ou avec les personnes que je suis amené(e) à rencontrer. Mais j’apprécie aussi de relire de grands lassiques. Je viens d’ailleurs de terminer la Curée de Zola. Je n’ai pas fini toute la série des Rougon-Macquart, mais j’en ai déjà lu une bonne dizaine !

Sinon, mes auteurs contemporains préférés sont des romanciers comme Didier Van Cauwelaert, Daniel Pennac, Benoîte Groult, Didier Daeninckx, etc. , pour la France. En littérature américaine, je crois que j’ai dû lire tous les livres de Paul Auster. » Pas de d BOF littérature américaine, je crois que j’ai dû lire tous les livres de pas de doute, vous êtes passlonné(e), et puis malgré le caractère ndividuel de cette activité, vous montrez votre capacité ? partager. par ailleurs, vous faites preuve dune bonne culture générale et éclectique.

Activité musicale • « J’adore écouter de la musique, ce n’est peut-être pas très original, mais chez moi, c’est une vraie passion. J’achète pas mal de CD ou je les emprunte parfois à la médiathèque. Je me tiens informé(e) de l’actualité musicale en lisant des revues comme les Inrockuptibles par exemple. Mes goûts sont plutôt orientés vers le rock, le blues et la musique country, mais j’aime bien également la world music. J’assiste assez souvent à des concerts, mais plutôt dans des petites salles ou dans des cafés. Ce que j’aime, c’est repérer un groupe qui monte et suivre son évolution. ? Vous montrez votre capacité à vous enthousiasmer et à diversifier vos sources (bibliothèques, concerts, revues… ) ainsi que votre anticonformisme (attention, cette qualité n’est pas toujours appréciée, encore une fois, tout dépend du poste à pourvoir). Activité culinaire • « J’aime bien cuisiner, je sais bien que ce n’est pas une activité très originale, mais ce passe-temps me convient parfaitement. La cuisine nécessite un certain sens de l’organisation car il faut préparer un menu, gérer un budget, établir un planning pour que tout soit prêt à temps.

Mais ce qui me plaît par-dessous tout, c’est de passer du temps à effectu PAGF g OF soit prêt à temps. Mais ce qui me plaît par-dessous tout, c’est de passer du temps à effectuer un travail de qualité, dans le but de satisfaire mon entourage. J’aime que l’on apprécie ma cuisine et… j’aime aussi bien manger ! » Vous montrez, avant tout, votre capacité à argumenter sur un sujet peu évident, vous insistez ensuite sur votre sens e l’organisation, votre amour du travail bien fait et votre générosité… on sans une petite pointe d’humour finale. Quelle est la personne que vous estimez / qui vous a marqué(e) le plus ? Vous retrouverez cette question, plus souvent sous la forme écrite, que directement au cours d’un entretien. Vous avez alors l’embarras du choix pour répondre, depuis « mon père ce héros » jusqu’à Gandhi, en passant par fun de vos professeurs, un héros virtuel, un personnage médiatique du monde politique, du show- business, etc. Évitez quand même de sortir complètement du cadre professionnel, en citant les 233 ou Madonna !

Ce type de question permet au recruteur de mieux cerner vos valeurs (ce qui vous marque ou attire votre attention de manière positive). Vous pouvez en profiter pour vous démarquer de vos concurrents, surtout si jusqu’à présent vous êtes resté très neutre dans vos propos. N’hésitez pas alors à citer un personnage original dont vous êtes capable de parler avec chaleur. En sortant de votre réserve, vous prenez peut-être le risque de déplaire, mais n’oubliez pas que le recruteur aura recours uniquement à ses notes et à sa mémoire pour se souvenir de vous. Les réponse