rapport de stage

populaires. 6 Populaires….. — 6 or 15 Sni* to View Sommaire. Remerciement — Introduction. … 3 Définition de la banque populaire…. 5 Présentation et description du groupe banques Données générales sur le Groupe Banques Présentation du siège Rabat-kenitra de la structure Les relations entre le siège et la banque. La schématisation réseaux Du BP 11 Les cartes monétiques PRÉSENTATION AGENCE… Les taches effectuées…….. Conclusion que ce travail puisse atteindre ses buts et qu’il soit au niveau souhaité. Enfin, veuillez accepter, mesdames et messieurs tous mes sentiments de reconnaissance les plus distingués.

Merci Introduction L’Institut Spécialisé De Technologie Appliquée Du Formation Professionnelle de Hay-riyad, organise chaque année au profit des stagiaires de 2éme année, un stage de formation dans une entreprise publique ou privée. Ce stage à pour l’objectif de mettre en application les connaissances théoriques acquises, et de s’adapter ? l’environnement professionnel, et l’établissement des relatlons les plus étroites entre les organismes de formation et leur environnement économique, en vue de rechercher la meilleur adaptation entre la formation et les besoins du marché.

Le stage est aussi dans le but d’encourager le stagiaire ? rechercher des informations, à repérer ses sources didactiques, a enrichir son vocabulaire professionnel et enfin à avoir l’œil critique. Pour le même objectif, ‘I. S. T. A nous a confié l’élaboration d’un stage en 2éme année qui doit comprendre notre expérience durant la période d’un stage de 50jours. C’est dans ce cadre que je présente mon rapport ui est le fruit des moments de fraternité avec le personn nque Populaire, et 15 cadre du stage de fin de formation.

Définition de la banque populaire Banque populaire du Maroc est l’appellation la plus courante our désigner l’ensemble du Groupe des Banques populaires, un groupe bancaire et financier marocain composé de onze Banques populaires régionales qui sont sous forme de sociétés coopératives, de la Banque centrale populaire qui est une société anonyme cotée à la Bourse de Casablanca et plusieurs filiales spécialisées. Le Groupe Banque Populaire du Maroc est issu du principe coopératif basé sur la solidarité a connu une évolution continue qui est en corrélation avec celle de l’économie marocaine.

Le Groupe Banque Popula- on seulement des portant réforme S ses statuts. Historique La création la Banque Populaire remonte l’année 1927 avec la publication du Dahir du 25 Mai 1 926 portant organisation du crédit au petit et moyen commerce et à la petite et moyenne industrie par la création de sociétés à capital variable dites « Banques Populaires -En 1937, les statuts des banques Populaires connaissent leur première modification par la promulgation du Dahir du 20 Janvier 1937, créant la Caisse Centrale des Banques Populaires.

Les statuts des banques populaires vont subir une autre modification avec la promulgation du Dahir du 2 février 1961, portant sur une nouvelle structure du Crédit Populaire. Objectif. Le groupe Banques Populaires a plusieurs missions d’intérêt national .

La bancarisation de l’économie La promotion, le financement et l’assistance aux PME/PMI Le financement des activités artisanales Le rapatriement de l’épargne des résidents Marocains é l’étranger (communauté de prés de 2 millions dans le monde) Le financement, l’assistance et le conseil aux jeunes promoteurs Le groupe populaire du Maroc est issu du principe coopératif basé sur la solidarité et la réglonalisation. Il a connu une évolution continue qui est en corrélation avec celle de l’économie marocalne.

Le groupe populaire s’occupe non seulement des transferts des RME, mais aussi de servir tionale, l’entreprise et le 5 bancaire d’une part et joue un rôle social d’autre part. Sa Majesté le roi Mohammed a mis en avant les grandes orientations sociales de la banque, é savoir le développement du monde rural, la lutte contre la pauvreté par l’octroi des micro crédits. Les objectifs qui vont permettre de guider ces grandes orientations sont étudiés mutuellement entre BCP (Banque Centrale Populaires) et BPR( Banques Populaires Régionales) lors des journées d’études annuelles.

En ce qui concerne la BCP, elle est chargée d’exécuter es décisions du comité directeur et d’assurer la tutelle administrative, technique et financière des BPR. Le capital de la BCP se répartit é raison de : 51% par rétat 3596 par les organismes étatiques 14% par les particuliers Les BP régionales (B P R) représentent des sociétés indépendantes privées, é capital variable, dont le capital est constitué par 51% de parts appartenant à la banque centrale et par des porteurs de parts (les clients).

Elles disposent d’une autonomie de gestion, d’un conseil d’administration et d’un comité de direction. Les BPR assurent respectivement la gestion e toutes les agences qui Fy appartiennent. Positionnement PAGF s 5 de moteur de croissance dans toutes les régions du Maroc et de se placer au premier rang du système bancaire national en termes de dépôts, étendue du réseau, crédits l’économie et clientèle. En effet le Croupe Banque populaire occupe une position importante dans le système bancaire marocain.

D’ailleurs, la banque gère l’actif le plus important du système bancaire. Elle est la banque la plus capitalisée et elle détient des fonds propres qui atteint 6800 millions de DA, grâce notamment é l’apport de l’état. La Banque Populaire est le premier collecteur e l’épargne avec des dépôts bancaires. En ce qui concerne les crédits é l’économie, la Banque Populaire occupe la première place avec 19% du marché, ce qui équivaut 24 milliards de DH. Le prodult net bancaire de la Banque populaire, frôle la barre des 3400 millions de DH, occupant ainsi le premier rang.

En revanche, la Banque Populaire perd la place de leader en matière de bénéfice net, se positionnant ainsi dans la troisième place avec 663 millions de DH. La Banque Populaire, avec ses 6075 collaborateurs, est le premier employeur du secteur bancaire. Son réseau est le plus étendu vec 350 agences. Ceci permet la banque de répondre aux besoins de ses clients, qul sont estimés é de la clientèle bancaire nationale. Toutefois, pour mieux évaluer la position du groupe, on doit connaître l’environnement dans lequel il évolue. -Présentation du siége Rabat-kenitra de la structure générale La structure de la banque régionale de Rabat est une structure importante, qui comprend plusieurs départements et service 6 5 banque régionale de Rabat est une structure importante, qui comprend plusieurs départements et services, é savoir le service financier, marketing, ressources humaines… Cette structure a une organisation bien déterminée. Dans l’amont, il ya la direction générale qui s’occupe de tracer les grands objectifs de la banque et de mettre les moyens nécessaires pour les réaliser.

Elle affecte é chaque département ou direction concernée, les taches qu’il doit accomplir et contrôle si ce dernier a bien fait ces devoirs. Les départements sont chargés de l’exécution des objectifs correspondants établis par la direction. Dans l’aval, il y a les services qui dépendent des départements correspondants et qui ont pour fonction de faire les taches définies par les départements. En ce qui concerne les agences, elles dépendent de la succursale correspondante en fonction de leur situation géographique.

Mais entretient des relations interdépendantes avec les autres directions de la banque et les flux d’informations sont intensifs avec les différents départements. L’organigramme suivant met en évidence la structure et la position du siége Rabat-Kenetra : 7 5 opérations sont sauvegarder sur des disquettes informatiques et sont par la suite transmises su Siège social qui les vérifie afin de connaître l’équilibre de la caisse. – Le siège et le responsable des ouvertures des comptes : e dernier est en continuel contact avec le siège social pour les raisons suivantes ‘ 1 . nformations en direction du siège : Communiquer l’identité des nouveaux clients, le code de leurs comptes et les produits loués Demander les informations d’ouverture des comptes Demander les chéquiers et les carnets de comptes 2. Informations provenant du siège Envoyer les chéquiers et carnets de comptes des clients Informer de l’existence des nouveaux produits et de leurs fonctionnements Le siège et le chef d’agence : Chaque fois qu’il y a des problèmes avec les clients, le chef d’agence s’adresse au siège pour obtenir son aide.

Le chef d’agence transmet également les demandes de crédits au siège social pour les étudier. Le siège donne de son coté les directives nécessaires é suivre et les réponses des demandes de crédits par l’octroi ou le refus. 5 Le type du matériel Le priorité : est une valeur entre 1-5 qui indique l’importance du panne (la plus important est une appel de priorité de valeur = 1. Le commentaire une zone de texte ou l’employé doit détallé le problème.

Les appelles sont renvoyé au boite de messagerie du service technique. Serveur central : II s’agit du serveur central «host», doté d’une apacité de 530 millions d’instructions par seconde. Il traite instantanément l’ensemble des applications gérées par le réseau de la banque. Il en existe trois seulement en Afrique, dont deux en Afrique du Sud. A côté de cette mervellle technologique se trouve un disque dur de 4. 000 GO, dédié au stockage immédiat des données émanant du serveur central.

Ce matériel présente par ailleurs l’avantage d’être peu encombrant (1 2 rn2 d’encombrement pour 785 kg ) De même, il offre des fonctions de sécurité et de chiffrement les mieux élaborées actuellement, permettant une meilleure protection des données sensibles des lients. Serveur secondaire : est une copie du serveur central La mise à jour ce fait enter tous les serveurs d’agence de la région avec le serveur du siége, et le servuer du siége transmis la mise à jours de toutes les opérations vers le serveur central.

A noter que le matériel précité est disponible en double pour éviter la rupture des transactions en cas de panne. Même ? l’intérieur des sep,’eurs, le omposantes existent en fiabilité du système. Les cartes monétiques : Pour effectuer des retraits auprès des guichets automatiques bancaires(CAB) et faciliter le paiement des achats auprès des ommerçants, L’année 1985 marque la pose de la première pierre de la monétique au sien du group Banques Populaires. Années 1985-1986 : Mise en service des premiers Guichets Automatiques Bancaires et équipement de la clientèle de toutes premières cartes.

Celles-ci, avaient la particularité de servir uniquement aux « retraits électroniques d’argent et aux consultations du solde de compte » Années 1987-1989 : Cette période se caractérise par le lancement dune étude prtant le diagnostic de la monétique au GBP , l’élaboration d’un schéma directeur monétique et d’une stratégie ? moyen terme pour le marché marocain en adaptationavec les objectifs et les valeurs Banque Populaire tels que : la solidarité, la bancarisation de la population, la coopération sous forme de partenariat.

Années 1990-1999 : cette étape correspond à la mise en place des infrastructures, des moyens humains, techniques et organisationnels pour une prise en charge optimisée de l’activité monétique. Années 2000-2007 : cette peride est marqué par un fort développement de la monéti ue GBP qui se manifeste à travers : la banque populaire met de sa clientèle une large