La jonction

poétique. Dans l’acte Marthe et Léchy. Cet représente le métier qui n’est jamais allée temps nous verrons, La jonction Premium gy Ioulope OKTRôpR 09, 2014 2 pages Commentaire Composé de Français ( Sur l’Échange de Paul Claudel) Extrait : « Il regardent le rideau [… ]gémir » ( Lignes 9 à 49 ) Introduction Paul Claudel né le 6 août 1868 et mort le 23février 1955, était un dramaturge, poète, essayiste et diplomate français. Connu pour ses nombreuses œuvres, celle sur laquelle nous nous attarderons est une pièce de théâtre intitulée « L’Échange ».

Elle a été publié pour la première fois en 1893. Elle a été écrite dans un style Swpe to page Sni* to deux personnages, c fierté ceque xerce, à Marthe ns un premier ien apporter aux spectateurs,en nous appuyant sur ce qu’en pense Léchy. Puis dans une deuxième et dernière partie, nous verrons quel est le rôle d’un acteur et d’une actrice et que tout l’intérêt ainsi que l’attention desspectateurs reposent sur eux. Qu’apporte le théâtre aux spectateurs En premier lieu, l’homme va authéâtre pour se divertir, car il « s’ennuie » ( Ligne 21).

En s’y rendant, il espère aussi peut être pouvoir s’évader, penser, une heure ou deux à autre chose, oublier ses soucis. Voir même parfois rêver. Ala ligne 11 , Léchy nous dit que dés que le rideau est levé, « il arrive quelque chose sur scène comme si c’était vrai », mais Marthe l’interrompt tout de suite en lui disant que c’est peut être commesi ça l’était, mais ça ne l’est pas, et compare ce qui se passe sur scène à des rêves, comme ceux que lion fait la nuit. Et Léchy intervient tout de suite en lui disant que c’est pour cette… [à continuer]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *