Dictionnaire politique

Bipolarisation Etymologie : du latin bi, double, deux fois, et du grec polos, pôle. La bipolarisation est une tendance à l’organisation de la vie polltique autour de deux blocs, coalitions ou partis politiques opposés. Cest un processus, une évolution qui conduit toutes les forces politiques vers deux pôles dominants qui s’opposent pour la prise du pouvoir, au détriment du pluralisme. Exemples : – la Gauche et la Droite en France, – les Démocrates et – l’Occident et le pact e ora Sni* to View Bipartisme de la Guerre froide… Etymologie : du latin bi, double, deux tois et pars, partie, part, ortion.

Le bipartisme désigne une situation politique où, dans un régime démocratique, seulement deux partis politiques sont en mesure d’obtenir la majorité au Parlement et de gouverner en alternance. L’exemple le plus fréquemment donné est le bipartisme aux Etats-Unis. On peut distinguer le bipartisme absolu où seuls deux partis peuvent être représentés au Parlement (cas des Etats-Unis) du bipartisme élargi où des partis minoritaires, autres que les deux principaux partis, peuvent siéger au Parlement sans pouvoir être à l’origine des lois ou occuper des mandats locaux. (Ex : Grande

Bretagne) législatives ou présidentielles ou par la primauté du réformisme sur le progressisme. Le bipartisme conduit en général à la présence d’un parti de droite et d’un parti de gauche ou à deux partis ayant des programmes très proches qui ne remettent pas en cause l’organisation de la société ni la forme du régime politique en place. Quand il existe de nombreuses tendances politiques au sein du Parlement, on assiste souvent à une bipolarisation, c’est-à- dire à des alliances électorales avec les deux principaux partis, seul moyen pour les petits partis d’accéder au gouvernement.

Cest le cas notamment de la France autour de l’UMP et du Parti socialiste. Multipolaire, multipolarité Etymologie : du latin multus, nombreux, abondant, en grande quantité, et polaris, relatif aux pôles, venant du grec du grec polos, pôle. L’adjectif multipolaire désigne ce qui comporte plusieurs pôles (trois ou plus). En biologie, une cellule multipolaire est une cellule nerveuse qui a plusieurs prolongements arborescents ou dendrites. Par extension, l’adjectif multipolaire qualifie une organisation ou une entité qui comporte plusieurs pôles, plusieurs têtes.

La multipolarité est la qualité de ce qui est multipolaire, qui dispose de plusieurs pôles. Monde multipolaire En eéopolitique la multipol PAG » rif a feste par l’existence de plusieurs pôles de puissances politiques et économiques qui s’équilibrent les uns les autres, les plus forts imposant autour d’eux leur propre vision du monde. Alors que le multilatéralisme tente d’instaurer un système plus démocratique et égalitaire à l’échelle des pays, les rapports de force entre les différentes puissances constituent les élements clés pour comprendre les relations internationales.

En l’absence d’un Etat mondial, où les Etats les plus forts accepteraient une forme d’égalité qui pourrait aller à l’encontre de leurs propres intérêts, c’est un « monde multipolaire » qui s’est mis en place. Il s’oppose au monde bipolaire de l’époque de la « Guerre froide » entre les Etats-Unis et l’URSS, les deux seules puissances mondiales de la deuxième moitié du XXe siècle. Les Etats-Unis, l’Union européenne, la Chine, le Japon et la Russie sont considérés comme les puissances mondiales actuelles auxquelles il faut ajouter les puissances régionales que sont ‘Inde, le Brésil, la Turquie, l’Iran, l’Afrique du Sud et l’Argentine.

Multilatéral, multilatéralisme quantité et lateralis, latéral, de côté. L’adjectif « multilatéral » qualifie ce qui concerne plus de deux Etats. Exemple : Un accord multilatéral. Le multilatéralisme est un système de relations internationales qui privilégie les négociations, les engagements réciproques, les coopérati relations internationales qui privilégie les négociations, les engagements réciproques, les coopérations, les accords entre plus de deux pays, dans le but d’instaurer des règles communes. Il s’oppose à l’unilatéralisme (action d’un seul Etat) et au bilatéralisme (relations entre deux Etats).

Bien que présent dans divers traités internationaux antérieurs, le concept de multilatéralisme s’est surtout développé après la Seconde Guerre mondiale, comme une alternative à la guerre et au désordre des relations interétatiques dû à l’absence de gouvernement mondial. Il s’est notamment concrétisé avec la création de l’ONU et les accords de Bretton Woods. Exemples d’organisations fondées sur le multilatéralisme : OTAN, OMC (Organisation mondiale du Commerce), OEA (Organisation es Etats américains), OUA (Organisation de l’unité africaine), etc.

Avantages du multilatéralisme – instauration d’une régulation entre les Etats, meilleure représentativité des intérêts des parties concernées, – intégration favorisée des petits pays dans la prise de décision. Inconvénients du multilatéralisme : – longueur des débats, – complexité des processus de décisions, coûts de mise en oeuvre en particulier surtout au sein d’organisations permanentes, risque d’échec des négociations, du fait du grand nombre d’acteurs.