Rapport de stage journal l’alsace

RAPPORT DE STAGE [pic] Zaid el khil Karim L’entreprise ayant reçu le stagiaire : or 10 Sni* to View Sommaire -Introduction(f) – Présentation de l’entreprise (f) -Historlque – Fonctionnement du journal(f) -organigramme de l’entreprise (feuille annexe -Présentation de la maintenance(f) – Horaire de la maintenance industrielle(f) – Activité (feuille annexe 1, 2, 3, 4)(f) – Eude de rotoclean (a fair) stages était de suivre l’équipe de maintenance industrielle dans ses diverses tâches ainsi que de faire une étude dans le but approfondir mes connaissances. pic] présentation de l’entreprise -Historique. La création de « L’Alsace » a marqué la fin d’une longue et douloureuse période de l’histoire de la province. La libération par les armes s’accompagnait de la liberté d’expression : pour la première fois depuis six ans, la population avait accès ? l’information, après n’avoir connu que la désinformation et l’endoctrinement véhiculés par les organes de presse sous contrôle de l’occupant.

Ce journal s’engageait à défendre ses valeurs fondatrices et de rester fidèle à sa mission d’information, au service de la région et de sa population. 1944 : Le 24 novembre, trois jours seulement après la libération e Mulhouse, et alors que les combats se poursuivent alentour, parait le premier numéro de «L’Alsace»: une feuille imprimée sur la rotative Marinoni du Mülhauser Tagblatt, le quotidien de l’occupant dont les responsables avaient fui à l’arrivée des troupes alliées.

La machine, ensevelie sous les décombres après le bombardement d’août, avait été remise en état, dans le plus grand secret, par une petite équipe, en liaison avec la Résistance. 1945 : « CAIsace » est le premier quotidien livré aux habitants de Colmar, dont la ville vient d’être libérée le 2 février. Après rois mois de parution, la feuille unique est remplacée par deux éditions distinctes, l’une française, l’autre bilingue. Le tirage atteint 70 000 exemplaires et l’entreprlse emploie 92 personnes. 962 : « L’Alsace » absorbe Le Nouveau Rhin français, dont le siège est à Colmar. Son tira e asse à 1200 10 L’Alsace » absorbe Le Nouveau Rhin français, dont le siège est ? Colmar. Son tirage passe à 120 000 exemplaires. Le 1er octobre paraît le premier numéro de « L’Alsace du Lundi journal du septième jour, dont le tirage atteint rapidement 50 000 exemplaires. 1971 : Le Crédit Mutuel, par l’entremise de cinq de ses caisses, cquiert la majorité des parts de l’entreprise, qui se transforme en société à directoire et conseil de surveillance.

Une nouvelle rotative, la MAN, remplace la Marinoni des origines. La photocomposition, ou composition froide, fait son apparition dans les ateliers du journal. Elle remplacera progressivement la composition en plomb, dite chaude. 1978 : une rotative offset est mise en service, en complément de la MAN typo, pour imprimer les éditions Nord et Belfort. 1980 : Naissance, le 6 mars, du « Pays de Franche-Comté un exemple unique de lancement d’un quotidien hors de sa zone e diffusion traditionnelle.

Le Pays remplace l’édition belfortaine que « L’Alsace » éditait depuis la Libération. Il se décline en deux éditions dès l’ouverture de l’agence Montbéliard, en décembre, avant de compter, par la suite, une troisième édition consacrée ? la Haute-Saône. 1982 : Une rotative offset, fabriquée par Creusot-Loire, est mise en service. Les éditions du « Pays » ainsi que toutes les éditions françaises de « L’Alsace » bénéficient du nouveau mode d’impression et de ses avantages en matière de quadrichromie, la MAN typo assurant l’impression des éditions bilingues. 83 : L’entreprise prend le contrôle du groupe de journaux gratuits PAM/PAC/GAB. 1984 : Lancement d’un iou ans le paysage de la Lancement d’un journal unique dans le paysage de la presse française : « Le Journal des Enfants destiné aux 8-14 ans, auxquels il rend compte de l’actualité dans un langage à leur portée. 1985 : Le groupe s’engage dans un nouveau média, la radio, avec le lancement de Radio Bollwerk, qui sera suivi d’un partenariat avec Europe 2 (Mulhouse, Colmar, Belfort, Besançon). 1988 : Lancement de TV Hebdo, magazine de télévision.

Création de la SAPA filiale audiovisuelle assurant la couverture de ‘actualité régionale pour TF1 . 1989 : Début des travaux de construction du nouveau centre d’impression qui accueillera une nouvelle rotative, de marque Wifag, en 1992. 1992 : Inauguration du centre d’impression et lancement du nouveau journal, imprimé sur la Wifag et présenté en deux cahiers, auxquels s’adjoindront des suppléments. 1993 : Lancement du journal parlant pour les aveugles. 1994 : Première édition de « Journaliste d’un jour un quotidien réalisé une semaine durant par les lycéens d’Alsace. 996 : Lancement du magazine « CAIsace, découvertes et passions puis du magazine «Femina». 998 : Le site internet www. alsapresse. com est ouvert en décembre. 1999 : L’entreprise intègre son nouveau siège, rue de Thann, ? côté du centre d’impressi 0 l’ordinateur où sont montées les pages. L’édition bilingue est remplacée par un cahier unique de huit pages en langue allemande, livré aux abonnés avec l’édition française. Prise en charge d’Alsace Foot, rofficiel de la ligue régionale de football. 004 : Impression de rédition Grand Est du quotidien Les Echos ; mise en service de la nouvelle salle d’expédition FERAG automatisée. 2005 : Lancement du nouveau journal du lundi. 006 : Nouvelle maquette du journal. 2009 : Soixante cinquième anniversaires de L’Alsace -Fonctionnement du journal L’alsace 5 h un inspecteur veille à la bonne distribution des journaux par les 830 porteurs. Il prend en compte les incidents éventuels en ayant recours à des porteurs remplaçants. 6 h les chauffeurs rentrent de leur tournée de livraison. Ils ont parcouru quelque 5600 km.

Les porteurs distribuent « L’Alsace » et « Le Pays», mais aussi « Le Monde » et la « » aux abonnés de ces s 0 de livrer le courrier :demandes d’insertion d’annonces, abonnements, lettres de lecteurs, communiqués de mairies t d’associations, etc. sont triés et traités. 9 h un faits divers est annoncé un incendie ou accident par exemple – et une sortie sur le terrain est déclenchée, soit pour un journaliste, soit pour un correspondant. 9h 30 au siège démarre la première réunion de rédaction de la journée. Animée par le rédacteur en chef, elle réunit les représentants des services du siège.

On y analyse le journal paru ce matin, on évoque le programme d’actualité du jour, on évoque les dossiers en cours et on trace l’ossature du journal à réaliser dans la journée. Le « fait du jour » est défi ni ou confirmé. Dans les édactions détachées, des réunions analogues ont lieu. 10 h un faits divers est annoncé un incendie ou accident par exemple – et une sortie sur le terrain est déclenchée, soit pour un journaliste, soit pour un correspondant 10h 30 le compte rendu de la réunion de rédaction du siège est diffusé, avec le contenu prévisionnel du journal du jour, à l’ensemble de la rédaction. h les commerciaux de la publicité s’activent plus que jamais, car il ne leur reste plus qu’une heure pour saisir les commandes de publicité pour le journal du surlendemain. 1 h 30 le desk central saisit le plan définitif de pagination du ournal du lendemain (des ultimes modifications justifiées par une actualité majeure ou des imprévus divers seront possibles lus PAGF 10 dans le système informatique global. À partir de ce moment, les pages existent « virtuellement » sur la rotative. 12 h 45 un journaliste saute dans sa voiture pour aller d’urgence sur le terrain. n deuxième fait divers important vient de se produire. 13h la rotative démarre pour imprimer des suppléments rédactionnels, des guides publicitaires ou d’autres journaux et magazines Le Journal des Enfants D, le « Paysan du Haut-Rhin agricole et viticole», foot Y, etc. ) 7 h réunion de rédaction au siège, dite « conférence de Une ». La rédaction y fait le point sur l’évolution de l’actualité au cours de la journée, Les éventuelles modifications de sujets et de pagination qu’elles entraînent. Elle y définit les choix de la une du journal.

Au même moment commence, au CTP (salle du « Computer to plate »), La fabrication des plaques destinées à l’édition bilingue, puis les plaques pour le quotidien économique « Les Échos 17 h 45 un correspondant signale qu’il vient de recevoir une information locale intéressante. La rédaction concernée l’intègre dans une de ses ages ou la répercute au siège. 18 h 30 la rotative démarre pour Fimpression du cahier de 8 pages qui sera servi à tous les abonnés de la « bilingue en complément de l’édition de leur secteur. 9 h 30 le « flux » charge d PAGF 7 0 le plan de fabrication. de ce journal économique. 23 h 15 fourniture de la dernière plaque de démarrage pour la D’autres plaques pourront être sorties par la suite, pour d’autres éditions ou pour remplacer des plaques existantes, en cas d’actualité de dernière minute. 23 h 30 démarrage des rotatives pour le journal à la cadence de 65 000 xemplaires à l’heure, les premiers numéros des éditions de Saint-Louis d’une part, d’Alsace centrale d’autre part, sortent des plieuses pour rejoindre la salle d’expédition.

Au passage, des documents publicitaires ou rédactionnels préalablement imprimés sont injectés (encartés) automatiquement dans ces journaux. 1 h 25 le premier véhicule quitte le quai de chargement pour aller livrer les colis de journaux aux dépostaires et aux porteurs. 4 h les rotatives ont terminé l’impression du journal. Un des premiers véhicules de livraison, déjà de retour de sa première tournée, se prépare à en charger une autre quatre équipes : Equipe 1 : de 7h30 à 1 1 h30 et 13h30 à 16h06 du lundl au vendredi samedi dès 7h30.

Equipe 2 : de 15h45 à 22h21 du lundi au jeudi et dès 17h le dimanche. Equipe 3 : de 22h à 4h36. Equipe 4 : de 7h30 à 14h06. Rotoclean Présentation du système Emplacement Problématique BELTZUNG (Technicien de maintenance) – M. GIJHL (Technicien de maintenance) – M. RIGONI (Technicien de maintenance) – M. ROHRBACH (Technicien de maintenance) – M. WALTER (Technicien de maintenance) – M. WYBRECHT (Technicien de maintenance) Alnsl que tout le personnel de L ‘Alsace qui m’ont fournis les enseignements nécessaires pour la rédaction de mon rapport.

CONCLUSION Pendant ces 16 semaines de stage que j’ai réalisé au sein de la société L’ALSACE à Mulhouse, j’ai pu mette en application mes nouvelles connaissances acquises au cours des deux années de formation en effectuant des dépannages et des travaux multiples. Ces quatre stages ont également été un moment d’échange, d’expériences et de vues avec toute l’équipe de la maintenance industriels. Ces dialogues ont été très enrichissant tant au niveau technique que humain. J’a e de l’importance de la paGF 11)