Commentaire le Loup et L’agneau

La Fontaine née le 8 juillet 1 621, fabuliste et moraliste français du XVIIe siècle. Il a fait des études de droit avant de se lancer dans les fables. poussé par son père qui avait le titre de conseiller du roi, il épouse Marie Héricart. Après la chute de Fouquet son protecteur, il se consacre à une critique de la société de son époque à travers ses fables. Il appartient au mouvement des Lumière « Le Loup et l’Agneau » de Jean de La Fontaine est une fable versifiée, issue du mouvement du classicisme en France sous le règne de Louis XIV ( le roi soleil). Son but avéré était donc de plaire en instruisant.

Ce poème appartient à la famille nombreuse des fables de La Fontaine où il est question du pouvoir des S to n ext grands de la société. une grande variété d décasyllabe, alexand rimes (plates, embra est caractéristique d p g vers où alternent Ilabe, octosyllabe, ités de disposition de varié et dynamique gne une histoire vivante faite de dialogues qui met en scène des animaux. Le texte met en évidence une réalité cruelle: le dialogue entre le loup et l’agneau exemplifie le comportement de celui qui non eulement exerce sa violence sur le plus faible mais cherche à la justifier.

le loup et l agneau

Cette histoire met en scèn scène des animaux pour mieux évoquer les hommes et faire une critique de la société qui ne se limite pas à son époque. En quoi cette fables est un apologue divertissant et un récit didactique ? Dans un premier temps nous présenter cette fable sous forme d’apologue divertissant et allégorique. Et en seconde temps nous allons parler du récit didactique En premier lieu nous pouvons voir que c’est un récit dynamique grâce a son discours direct omniprésent entre les vers 6 et 26 qui ont marqué par le dialogue entre le loup et l’agneauv7« Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ? ? Le dynamisme est aussi marqué par l’accélération du rythme du dialogue vers le fin, mais vite déséquilibrée par la mort brutal de « Agneau v28 « Le Loup l’emporte, et puis le mange » En effet la fable est un texte rythmé grâce a ces nombreux rimes qui alternent entre embrassé et suivies De plus il y une métaphore v4 « onde pure » qui donne un effet poétique à la fable, une hyperbole VIO et une personnification tout le long de la fable.

Ensuite la personnification des personnage rend la fable vivante, avec des verbes d’action comme « se désaltérait » v3 De plus le dialogue entre les deux animaux, non seulement aide au rythme du texte mais aide aussi à la personnification des animaux « Tu seras châtié de ta témérité. »v9 « Je me sers d’animaux pour instruire les hommes h, écrivait La Fontaine. Grâce au carac 2 OF s « Je me sers d’animaux pour instruire les hommes écrivait La Fontaine. Grâce au caractère qu’il attribue à chaque animal, il laisse deviner qui il met en cause.

Le loup est très fort, il est onnu par sa méchanceté et sa tyrannie. Quand à l’agneau il est doux. innocent et donc sans défense. Face à celui-ci le loup représente le côté dominateur et imposant des « grands » dans la société humaine. Quand à ‘agneau il symbolise les faibles, ceux qui sont sans défense et qui se laissent malgré eux dominer. En second lieu la Fable nous montre bien une opposition entre les deux personnage tous dabord grâce au titre avec le « L » majuscule mit pour le Loup et non pas pour l’agneau ce qui montre une mise en valeur et une supériorité dès le début u texte pour le loup.

Le « A » majuscule est mis ensuite pour IAgneau au début du texte « Un Agneau se désaltérait »v3 mais qui est ensuite enlevé en présence du loup car en présence du loup, l’agneau perd toute son importance. De plus l’agneau s’adresse au loup par la 3ème personne du singulier, « que votre Majesté ne se mette en colère »vl 1 ce qui est une marque de respect et le loup s’adresse à l’agneau par la 2ème personne du singulier « tu seras châtié de ta témérité » v9 ce qui signifie donc un manque de respect.

Ainsi l’agneau Incarne l’innocence v4« onde pure » jeunesse « je tette encor ma mère » v21 et le respect « Sir » « Majesté Co 3 OF s v4« onde pure » jeunesse « je tette encor ma mère » v21 et le respect « Sir » « Majesté Contrairement au loup qui est affamé et qui est caractérisé par le champs lexical de la méchanceté . « Bête cruelle » « Plein de rage » « Colère » Il existe ensuite un rapport de pouvoir entre les deux animaux.

Ce rapport de force est illustré dans la position même des animaux dans la fable puisque le loup se situe en hauteur par rapport a ‘agneau « Plus de vingt pas en dessous d’Elle »vl 5 Pour finir la morale de cette fable « La raison du plus fort est toujours la meilleure » apparaît dès le premier vers elle est donc explicite avec pour but d’interpeller le lecteur directement , rendant ainsi prévisible la fin de la fable. La moral est mise en valeur grâce a un alinéa, c’est aussi la seul phrase didactique du texte.

Ainsi le dialogue entre les deux personnages est absurde à cause du loup qui à jeun cherche à se rassasier et trouve un prétexte en voyant ce doux agneau au bord de l’eau « Qui te rend si hardi e troubler mon breuvage ? Il a le dernier mot, c’est pourtant l’agneau qui a raison en lui disant qu’il ne l’a pas offensé, mais la « bête cruelle » n’en démord pas et insiste : « C’est donc ton frère » « Cest quelqu’un des tiens ». Le loup finit par dévorer cette pauvre bête qui ne faisait que se désaltérer innocemment. Pour conclure nous avons pu voir dans cette fable que l’argumentati 4 OF S innocemment. ‘argumentation logique et sincère de Pagneau est cassée par la mauvaise foi du loup et la morale donc prend tout son sens. La structure inversée, présentant la morale au début, nous montre déjà la réaction du loup et nous donne la raison de ses agissements avant que celui-ci ne les exécutent. Ainsi, le dialogue devient absurde, car l’agneau présente des arguments solides et rationnels, tandis que le loup essaie par tous les moyens de le rendre coupable et apparaît ainsi comme étant cruel. Cette fable est dynamique et rythmique grâce au dialogue entre les deux personnages, son accélération vers la fin mais aussi à ces rimes.

La Fontaine montre ici les inégalités entre les hommes, n personnifiant ses animaux, le peuple (l’agneau)innocent n’a pas de pouvoir de défense face aux gens dits « supérieurs », les nobles (le loup) La fable Le Loup et l’Agneau de la Fontaine est donc une dénonciation du pouvoir et de la justice sous Louis XIV. « Le Chêne et le Roseau » est une fable du même auteur avec la même moral celle de la loi du plus fort. Le Chêne se croyant plus fort que le Roseau finit par se déraciné à cause du vent. A travers ses fables La Fontaine fait passer un message qui est une satire sociale de la société dans laquelle il vit. S OF s